L'édito du Grognon (janvier 2017)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

L'édito du Grognon (janvier 2017)

Message par kawickboy le Jeu 12 Jan 2017 - 20:29

La fin d'une époque
Cela faisait pas mal d'années que les auto-proclamés "experts" en jeux imports ou rétrogaming au Japon (alors que certains n'y avaient jamais mis les pieds depuis 20 ans ou même pour certains jamais) nous expliquaient à nous, pauvres minus habens, que les prix y étaient désormais bien trop élevés, que cela ne valaient plus la peine d'y faire le voyage pour ratisser les boutiques etc... Tout en y allant pour certains 3x par an. Cherchez l'erreur.
 En activant le traducteur rapace <-> passionné on comprenait qu'il devenait difficile pour certains d'entre eux de pouvoir acheter à vil prix quelques m3 de matériel et les revendre 10x le prix d'achat. Les pauvres: quand le yen baisse on entend le cantique des pleureuses de l'import "vous savez, le dollar augmente c'est dur". Quand le dollar baisse "mais le yen augmente, cela devient impossible".
Bref, quand on comptait acheter pour soi, même il y a encore 2 ans, c'était encore très praticable.
Là je suis bien obligé d'admettre que désormais c'est devenu compliqué. Non pas que l'on croise en permanence des 10aine d'occidentaux à rapiner la moindre bonne affaire, c'est surtout que les boutiques nipponnes spécialisées sont désormais majoritairement autant, parfois même plus chers que les exemplaires ebay, particulièrement ceux qui ne se vendent pas. La palme de la caricature reviendra au Mandarake de Akihabara, au choix assez fabuleux, avec un New zealand Story Megadrive à 9500y (75/85€ selon les taux des dernières semaines) ! L'expertise de l'enseigne n'étant pas à remettre en cause, c'est surtout la preuve d'un alignement bête et discipliné sur les pires crapules expatriées de notre microcosme. Ce magasin bien situé de plusieurs étages devant bien vivre, votre serviteur ose imaginer que l'étage des jeux vidéo n'est pas son principal gagne-pain. Sérieusement, le rapport avec les tarifs du monde réel se rapproche de tout ce que les boutiques françaises les plus chères ont pu nous proposer au début des années 2000. Reste un choix qui ravira les collectionneurs sur presque toutes les machines, y compris la Gamegear japonaise (oui, le fameux Zool s'y trouve, il coûte plus cher qu'un Contra Megadrive mais c'est l'unique exemplaire jamais croisé en presque 10 ans...). Pour les figurines, jouets anciens et autres goodies sur les autres étages, tout en étant élevés, les prix ne feront pas sauter au plafond. Mais on cherche encore le pourquoi de ce "traitement de faveur" pour notre loisir favori.
 Autre exemple: la Nes-mini. Oui, Nes-mini et non pas Famicom-mini. Disponible neuve sur Tokyo/Osaka en dizaines d'exemples chez les Potatoes du Japon, pour au début du séjour, environ 115€, en fin de séjour 2 semaines plus tard 200€ ! Le stock ne baissant pas spécialement, j'en déduis une fois encore que l'argus ebay bat stupidement son plein. La Famicom-mini, elle introuvable dans ces grandes villes, se négociait d'occasion au double de son prix neuf, soit 110€. Le moindre grand magasin qui en rentrait était dépouillé en quelques heures. A 2h de train par contre, on la trouvait neuve à 6000y comme si de rien n'était. Et dans un grand magasin connu situé en face de la gare, pas l’échoppe d'une grand-mère à 2h de marche sans métro ou bus à proximité. Cela va encore relativiser les discours d'experts en carton du marché japonais et leurs sempiternels "introuvable sur tout l'archipel".
 Mais il faut comprendre très clairement que l'époque ou lors d'un passage en caisse casser un billet de 10000y signifiait repartir avec un à 2 sacs remplis de jeux, avec un banal Shadow Dancer étiqueté jusqu'à parfois 6000y, c'est terminé. Peut-être pas éternellement, mais les baisses se font toujours plus lentement que les hausses, et ne sont pas à l'ordre du jour. Car une chose est certaine, avec de tels tarifs, faire le voyage uniquement pour les achats devient contre-productif. Mais les boutiques japonaises, contrairement aux magasins français, comprennent plus facilement que pour vendre du matériel trop cher, il suffit de baisser les prix. Mais plus que les boutiques de l’archipel, la résistance viendra des collectionneurs et autres spéculateurs qui préfèreront comme souvent désormais racheter 10x le même jeu que d'admettre qu'il puisse baisser. J'exagère à peine. Mais comme certains se financent en vendant des faux, ils ont encore un peu de marge.

Colle, Hector.
A notre époque où l’avidité et la rattitude gagnent du terrain, après avoir passé de 60 à 70€ le prix des jeux qui ne vendaient pas et que l’on ressort vaguement retravaillés à 50€ la génération suivante (soyons honnêtes, parfois ce remake est la seule version débuggée que l’éditeur consentira à fournir… Paie et ferme-la une fois encore), il fallait réagir pour les collectors. 80/90€ c’était bien trop bas pour un CD audio ou un artbook en plus, parfois une figurine plus fragile qu’un château de cartes. Il était temps de les passer à 100, puis 120 parfois 150€ évidemment ! Déjà qu’à 80€ il en restait tellement sur les bras des Micromania, Scoregames et consorts que le collector était souvent plus vite bradé que l’édition normale, permettant au quidam moyen d’acquérir le coffret pour 30/40€ quand l’édition normale restait encore pour quelque temps à 60/70€. Cherchez l’erreur… Évidemment le moins je vends plus j’augmente n’a jamais fonctionné, n’en déplaise à un gros paquet de revendeurs ebay qui chaque jour nous démontrent que les frais de mises en vente ne sont pas encore assez chers, et décourage les derniers acheteurs des coffrets à leur sortie. Je vous épargnerai les coffrets européens -parfois spécifiquement français- de moins bonne qualité de fabrication et/ou de contenu que les versions américaines ou des pays voisins, mais vendus plus chers of course.
Incomplets, car oui ma bonne dame, acheter 150€ un jeu ne vous offrira pas les DLC importants que l'on regroupe fort chèrement dans un forfait baptisé "season pass"pour selon les jeux 40 à 60€ ! Buggés comme les éditions d'origine. Truandés, car parfois ils offrent en plus des 3 costumes ou skins misérables une arme ou un artefact qui facilitera tellement la tâche que la durée prendra d'un coup très cher. Bref, le collector ne fait plus recette, et c'est amplement mérité. Même Micromania finit par les brader rapidement, et n'en stocke presque plus dans les boutiques mais uniquement en VPC pour probablement mieux gérer les retours (mais contrairement à une réservation qui peut se payer via acompte, en VPC, il faut tout débourser cash, moi personnellement cela me décourage d'acheter car Amazon ne débite qu'à l'expédition).
Et puis, le collector c'est pour les jeux cultes, ceux dont on parlera encore dans quelques années. Avec une production à la durée de vie de 3 à 6 mois, nous en sommes bien loin.

Avec consommer avec modération
Récemment sur pas mal de sites tels que Neo-arcadia, Gamopat, Neogeofans, ... La modération a été mis en cause pour diverses raisons. Parti pris, complicité/bienveillance avec des crapules jusqu'à son absence pure et simple, les raisons sont variées. En toile de fond la lutte entre "ceux qui abusent" et plus on les laisse faire et plus ils iront loin, composés de quelques anciens qui tournent mal et d'une jeune génération à l'avidité décomplexée contre "ceux qui en ont marre", pas mal de vieux cons, avec tout une palette de nuances parce que rien n'est simple. Le modérateur doit gérer cela au quotidien. On n'a jamais dit que c'était simple. On n'a jamais dit non plus qu'accepter la charge c'était pouvoir faire le cowboy, lire les MP et autres avantages divers (parfois en nature).
Il faut également reconnaître que quand on a passé un certain âge, franchis certains caps de l'existence, se faire rappeler à l'ordre dans le cadre de broutille, l'égo le supporte mal, que ce soit justifié ou pas.
 Et là nous abordons un point crucial: tous les membres se valent-ils ? Au nom d'une égalité de traitement qui de toutes façons n'a jamais existé faut-il sanctionner lourdement une personne utile, appréciée de tous, qui partage des informations, dépanné tout le monde etc... Pour laisser une crapule escroquer la terre entière ? C'est au modérateur de trancher, et ils ont normalement une appréciation sans faille de la situation. Oui, normalement. Encore faut-il avoir réussi son casting.
Quand les modérateurs sont des ratisseurs de 1ère broc/soldes ambiance on devine dans quels enseignes ils sévissent en moins de 20 secondes. Quand un autre a été l'archétype du crevard que l'on ne voulait pas voir débarquer sur nos petits forums bon esprit. Et encore un autre entre son éternel topic 3x trop cher, ses ventes ebay truandées avec le compte de madame, ses MP pendant les estimations, sa complicité/complaisance avec la sphère Limited, ses critiques du boulevard Voltaire alors qu'il y rapine la moindre bonne affaire pour la refourguer X fois le prix d'achat sur son topic... Et pour terminer cette liste loin d'être exhaustive, un autre qui sévit selon son degré de copinage, voit du troll quand cela l'arrange, du mauvais business si le vendeur a un contentieux avec lui ou le taulier, peut lors d'une dispute ne rappeler à l'ordre qu'un seul des 2 camps et laisse l'autre sombrer dans la surenchère immature jusqu'à l'excès etc... Au vue de certains pedigree il devient difficile de se prétendre juge de paix.
 On oublie qu'un modérateur se doit d'être exemplaire et a normalement été recruté en fonction de ce critère. Cela peut signifier dans certains endroits, ne pas se jeter sur les PAs intéressantes surtout quand tout le forum sait que vous avez déjà ledit jeu en 5 exemplaires... Ne pas sniper en MP également. C'est toujours fabuleux de voir au début d'un bon plan "j'en ai 10 pour le fofo, ce sera 1er arrivé, 1er servi" et au moment de la mise en vente, n'en voir que 4, les modos ayant fait leur petite mendicité (de parfois plusieurs exemplaires) en douce. Ne pas fermer les yeux sur les incartades des copains etc...
Également ne pas avoir une addiction à la lèche, il faut savoir remettre à leur place les lèche-bottes de tout poil, surtout quand cela se voit trop.
Reconnaître ses bourdes également et surtout rectifier le tir pendant qu'il est encore temps. Par exemple, un forum comme Pad&Retro n'aurait dû avoir à se créer. Et tout cela pourquoi ? Laisser faire une des -nombreuses- pourritures de la scène micro qui a truandé, et qui malgré cette affaire qui a vu fuir de Gamopat des 10aines de membres intéressants (mais pas que je vous rassure, sans parler de ceux qui sont revenus pour le business la queue entre les jambes), a pu continuer en toute impunité. Après, à l'instar de l'enfant battu par ses parents qui reproduit la même chose sur sa progéniture, certains élèves ont rattrapé le maître avec le temps et la perte des réalités. Mais si l'on remonte à l'affaire Silicium, déjà à l'époque...
Le pire ennemi du modérateur borderline ne serait-il pas celui qui a une trop bonne mémoire ? Un peu comme pour les rapaces en fait.
 A titre personnel, j'ai toujours défendu que certaines personnes avaient de par leur comportement, perdu le droit d'être acceptées et traitées comme une personne normale. Que l'épée de Damoclès de la suspicion justifiée ne se retirera uniquement quand le reste de la communauté l'aura décidé. Et également qu'un forum appartient à son créateur qui est en dernier recours le seul capitaine à bord. En bref: il est chez lui. Mais dans ce cas on assume sa partialité.
Je sens déjà certaines répliques cousues d'avance. Mauvais esprit ? Frustration ? Pleurniche ? Aigreur ? Coup du miroir ? N'oublions pas qu'à terme en laissant faire on en arrive à des situations grotesques où une personne qui demande une information sur comment bricoler une mamecab ou sur une rom peut subir un ban quand au même moment sur le même board on déroule le tapis à des revendeurs escrocs, des faussaires, de receleurs, des complices de vols avec violence etc... On prend leur défense façon cordon de sécurité quand ils sont de façon fort légitime mis en cause. Le tout en étant parfaitement au courant de ce qui se trame et que "à but pédagogique" on s'échange par MP des liens FTP pour télécharger des roms ou des isos. Mais eux, "ce n'est pas pareil".
 Alors oui, c'est du loisir, virtuel qui plus est, donc nous devrions pas faire tant état de ces situations, mais imaginez que la plupart de mes anecdotes et autres sous-entendus tirés de faits réels m'ont été soufflés par des modérateurs et autres membres premium qui font les mêmes constats que votre serviteur, mais "ont peur","n'osent pas". Encore des victimes de l'omerta du rétrogaming... Notre communauté vire réellement au grotesque.

Le guide du tocard édition Tokyo 2016
On a connu le site jeuxactu.com plus inspiré. En effet, si le site est plutôt assez fiable dans ses informations (peut-être ne reçoivent-ils pas encore assez de cadeaux éditeurs), un de leur podcast de l'automne dernier les a plus couverts de ridicule qu'autre chose.
On y voit 2 de leurs journalistes (des types inconnus au bataillon, ultra-interchangeables, culture nada, charisme idem...) à Tokyo parler de rétrogaming, de Potatoes, temple adulé par toute la communauté rétrogaming etc... (Rien que cette affirmation devrait suffire à les discréditer) mais que  parfois celui de Akihaba pouvait être en manque de telle ou telle perle mais que eux, les prodiges, les globe-trotteurs de l'extrême du soleil levant connaissaient un magasin méconnu sur Tokyo... En effet la nouvelle peut faire l'effet du bombe sauf qu'il s'agit d'un autre Potatoes ! Quelle découverte, quel scoop, votre serviteur en fréquente 3 rien que sur Osaka et n'a jamais affirmé connaître la ville comme sa poche. Mais là attention, si nous étions "sages", peut-être que ces être supérieurs, flirtant avec le divin pourraient peut-être nous partager l'information exclusive de son emplacement.
Ainsi nos intrépides explorateurs se font filmer devant ce lieu secret, puis parcourant les rayons à l'intérieur (rien d'extraordinaire), exposent fièrement leurs achats tel Zelda 2 famicom-mini sur gba, un "Mario versus" (en fait le bon vieux Mario Bros, bonjour la culture de base), bref que des achats qui justifiaient clairement le billet d'avion et surtout de ne pas les prendre sur ebay...
La séquence se termine par nos 2 comiques devant l'enseigne, l'un demandant à l'autre si ils allaient révéler un tel secret, tel Prométhée à l'époque mythologique. Et nos 2 guignols, tout sourire devant la caméra : "Noooooooooooooon !". La séquence se termine sur cette gaminerie d'un goût exquis.
Sauf que entre Google Map qui référence TOUTES les boutiques de l'enseigne sur tout le Japon et Streetview qui a reconnu le quartier on a l'impression que les 2 tocards ont voulu nous cacher la couleur du cheval blanc d'Henri IV...
Et tout cela pour quoi ? Les prix sont identiques entre les boutiques sauf sur du matériel très particulier et marginal. Tokyo est tel que si c'est pour dénicher du tout venant GBA ou Super Famicom, ces magasins ne restent jamais en rupture bien longtemps.
On doit probablement appeler cela la drevetisation des esprits, technique de l'école Limited option kirby54 évidemment.

Bonne année 2017 quand même.

Ps: l'adresse du podcast de la honte:

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]


Dernière édition par kawickboy le Sam 14 Jan 2017 - 17:25, édité 3 fois
avatar
kawickboy

Messages : 5940
Points : 7914
Date d'inscription : 19/09/2012
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'édito du Grognon (janvier 2017)

Message par DMG le Jeu 12 Jan 2017 - 21:19

Manque pas un bout après le début de cette phrase ?

Ce magasin bien situé de plusieurs étages devant bien vivre, votre serviteur

_________________
Ma collection
avatar
DMG

Messages : 4852
Points : 6729
Date d'inscription : 12/10/2012
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'édito du Grognon (janvier 2017)

Message par kawickboy le Jeu 12 Jan 2017 - 21:29

Les aléas de la fusion de documents.
avatar
kawickboy

Messages : 5940
Points : 7914
Date d'inscription : 19/09/2012
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'édito du Grognon (janvier 2017)

Message par oOSphaXOo le Jeu 12 Jan 2017 - 21:33

Toujours en forme en 2017 Very Happy

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
oOSphaXOo

Messages : 877
Points : 1910
Date d'inscription : 24/09/2014
Age : 38
Localisation : Lyon

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'édito du Grognon (janvier 2017)

Message par DMG le Jeu 12 Jan 2017 - 21:36

Okay. C'est bon maintenant.

_________________
Ma collection
avatar
DMG

Messages : 4852
Points : 6729
Date d'inscription : 12/10/2012
Age : 41

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'édito du Grognon (janvier 2017)

Message par boumchakal le Mar 17 Jan 2017 - 9:21

Le paragraphe collector, faut penser au Alone in the Dark (le récent de 2008) développer à Lyon par Eden Studio. Le studio à licencier à tour de bras avant la fin de la production au passage alors que le jeu est un succès commerciale pour Atari (pas pour le studio qui ne s'en remettra pas).
Le collector à pointé le bout de son nez dès sa sortie, surfant à mort sur la licence. Et on l'a retrouvé pendant des mois et des mois disponible sur toute les plateformes possible en magasin. Ici à Lyon, ou le collector à du être très largement distribuer aux membres du studio, il courait les rues et polluait le bon coin...
avatar
boumchakal

Messages : 6769
Points : 8688
Date d'inscription : 12/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'édito du Grognon (janvier 2017)

Message par boumchakal le Mar 17 Jan 2017 - 9:28

Le passage sur les modérateurs Twisted Evil
avatar
boumchakal

Messages : 6769
Points : 8688
Date d'inscription : 12/10/2012

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'édito du Grognon (janvier 2017)

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum