L'édito du grognon - la fin de l'été qui arrive fin novembre.

Aller en bas

L'édito du grognon - la fin de l'été qui arrive fin novembre.

Message par kawickboy le Mar 28 Nov 2017 - 21:41

A force de taper cela a fini par rentrer

Ratendo annonce que non-seulement la Snes-mini ne sera pas un oneshot ultra-limité, mais que la Nes-mini sera reproduite. Avant de demander si légitimement Ratendo comptait corriger sur cette dernière le problème des pads aux câbles ultra-courts et les problèmes de décalage d’affichage sur de nombreux écrans ou encore si le catalogue allait être un minimum étoffé, on va applaudir le geste. Car franchement, à part si quelques employés de la firme de Kyoto en étaient arrivés à arrondir leurs fins de mois en les revendant à vils prix sur les marketplaces, on se demandait le pourquoi de la chose. L’entreprise sort d’une Wii-U qui aura coûté cher autant financièrement qu’en terme d’image, la Switch semble se vendre, mais les quantités fournies étant si faibles que l’on se demande réellement ce que cela représente. Bref, pourquoi ne pas mettre en vente un produit récent que le public réclame à cor et à cri ? Un catalogue-bestof de 30 jeux assez bien choisis, un hardware câblé HDMI plug’n’play… C’est tout de même moins contraignant pour le nostalgique non-acharné que de s’acheter une Nes, de la brancher +/- salement sur sa télé HD, et de tenter de retrouver des jeux sans se faire arnaquer et de comprendre d’où provient ce problème de clignotement récurrent. Et plus honnête qu’un émulateur lancé depuis le laptop du salon ou un Pi.
Ce pied de nez tardif mais salutaire face à ceux qui avaient dépouillé leurs hypermarchés et les vpcistes est réjouissant. Cela étant, tant qu’Amazon -qui ne débite qu’à l’expédition- acceptera des précommandes de 10 exemplaires de « passionnés qui expliquent dans des podcasts de youtubers qui viennent filmer chez eux ont des collections qui se financent toutes seules » en leur laissant le temps de les vendre à l’avance la situation ne s’améliorera pas. L’avantage de ce réassort tardif est que celui qui en a une pile de 15 les a obligatoirement tous payés de sa poche. Et à la manière de certains jeux rares, on commençait à voir des transactions façon courtier moyens/longs termes et autre fullsetteur à la petite semaine, c’est-à-dire des acheteurs possédant déjà l’objet en X exemplaires prêts à en acheter d’autres, parfois au double du prix d’origine, pensant faire une grosse culbute le moment venu. Ayons une pensée émue pour eux.

Low tech pas low cost

Afin d’être compatible avec des titres « New » 3DS que l’on imagine toujours plus nombreux (1 exclusivité et 1 titre « amélioré » = avec de la 3D), Ratendo sort la New 2DS, version « new » de sa console portable low cost. La 2DS à la base ce n’était pas inintéressant car c’est solide, tient la charge presque autant que les DS/DS lite et surtout se trouvait entre 80 et 100€ avec un jeu valable (en dématérialisé, Ratendo qui s’en dédit). La 2DS (99€) tire sa révérence, la New 3DS (149€) et son plastique honteux aussi d’ailleurs et ses façades amovibles dont tout le monde se moquait à part les artisans spéculateurs Zelda j’imagine. Et la New 2DS qui reprend un design pliable se trouve à… 149€ évidemment. Depuis la Gameboy Color (presque 20 ans déjà) Ratendo s’entête à sortir des portables sans cesse plus chères sans réelle justification que son avidité légendaire et une concurrence aux orties sur ce créneau. Quel bonheur que de voir ces traditions de mesquineries résister aux outrages du temps.

Jamma sans mes fils

ArcadeAM a fermé ses portes à la fin de l’été. Le célèbre revendeur arcade sudiste jette l’éponge. Août et septembre auront servi à écouler des stocks de bornes façon carcasse et pièces détachées à « prix cassés spécial liquidation ». Heureusement que c’était précisé sinon j’aurais juré qu’ils avaient augmenté.
Ceci 1 an après une passation de pouvoir, 2 des 3 leaders historiques -le commercial et 1 technicien- avaient laissé les rennes au 3e, qui avec le restant de l’équipe a essayé de maintenir le navire à flot.
Et comme NeoArcadia c’est avant tout le forum de cette boutique, tout le monde y est venu poster sa petite oraison funèbre, et à l’instar de ceux qui réalisent qu’au moment où le groupe sépare qu’un géant musical jette l’éponge faute de ventes suffisantes de leurs albums mais qui sont téléchargés plusieurs 10aines de milliers de fois. Ah oui tout a un coup. Et l’existence d’un groupe a aussi un prix, et même si certains ont heureusement un autre métier pour vivre, il faut un minimum de ventes sur un pays donné pour prétendre à un ou plusieurs concerts organisé(s) par un tourneur. Bref revenons à notre arcade bien crémeuse, tout cela pour préciser que le forum est inondé de « j’avais prévu d’acheter chez vous dommage ». Cela faisait un moment que les prix avaient explosé, que si l’on voulait du matériel en parfait état il fallait payer une sur-blinde modestement appelée « pack exigence ». Avec eux, le ripolin se facturait au prix de l’or liquide.

Crème brûlée

Et donc, notre « crème » s’est brûlée les ailes, plus façon Icare que façon apprenti-pâtissier qui s’est assoupi devant les fourneaux..
Désolé, mais moi l’appellation « pack exigence » me rappelle inexorablement 2 choses : aux ventes aux enchères de « prestige » chez Drouot (avec le succès que l’on sait) et au 1er film Pamela Rose (celui qui est bon, pas l’autre) avec la Renault Fuego « Voiture de collection de prestige ». C’est dire à quel point je prenais ceci au sérieux.

Je dois être un oiseau de mauvaises augures, une de ces créatures redoutées dans moult cultes païens car la mort marcherait dans mes traces de pas ou se cacherait dans mon ombre quand je ne serai pas directement assimilé à la grande faucheuse. C’est qu’entre les particuliers qui n’ont pas exactement reçu le contenu commandé ou des endroits comme l’extra-life café où du matériel non pas vendu comme retapé et fonctionnel, mais du NEUF se métamorphosait pendant le transport en matériel usé et non-fonctionnel, complètement grillé. Probablement à cause de la malédiction du grognon que ceci. Seules des acheteurs interrogés par votre serviteurs semblent avoir eu maille à partir avec cette entreprise.
Et cette histoire n’est pas ultra-récente, elle a 3 ans, donc cela s’est déroulé avant la passation de pouvoir, quand le commercial d’élite était là, quand la guilde des magiciens était au complet.
C’est dingue n’est-ce pas, je suis le seul à croiser des victimes de ce genre de situation. Pourtant quand je vais à l’extra-life je n’y vais pas pour casser leurs fournisseurs, j’ai vais pour me détendre. Par contre je suis curieux, j’ai une bonne mémoire et je sais croiser les informations pour débusquer des non-dits. Et à force de passer devant une borne en panne, j’ai fait passer un ami qui s’y connaissait un peu pour voir ce qu’il était possible de faire et appris la triste vérité sur le matériel « neuf », c’est probablement parce que je suis une indécrottable langue de vipère que j’ai pu trouver du 1er coup qui était le sympathique commerçant passionné qui expédiait du matériel neuf inexploitable, probablement par le truchement d’une malencontreuse inversion de colis entre ce client et la déchetterie du coin.

Cela reste savoureux de lire l’ex-commercial-killer venir sur le topic des condoléances se vanter, expliquant ses regrets mais que si lui était resté, sans l’écrire mais en le pensant très fort, la boîte aurait tenu. Qu’il aurait aimé croiser le fer avec cette concurrence si injuste, si déloyale… Et de raconter fièrement tel un vétéran devant des bleus comment il organisait de fausses pénuries (ce que l’on savait tous depuis un débat sur NGF il y a une bonne poignée d’années) quand il se savait un peu seul sur ce créneau en France, et expliquer que c’est ce nouveau concurrent qui ne fait que de la fraude qui leur a fait beaucoup de mal. Les acheteurs sont réellement de belles ordures, incapables d’attendre patiemment que ArcadeAM distille au compte-goutte au prix fort une borne de temps en temps sur fond de fausse pénurie, ils préfèrent aller acheter chez un concurrent qui a du stock. Quel manque de respect des plus élémentaires.

Je comprends ceux qui avaient pu devenir potes avec les années, même les fanboys qui parfois malgré l’âge avancé ont encore ce besoin d’idolâtrer pour leur équilibre psychologique. C’est juste que personne ne semble vouloir se mettre à la place du type qui achète qui ne comprend pas les tarifs quand en se renseignant il découvre chez des revendeurs du Benelux de bien meilleures affaires pour peu que l’on se déplace. Qu’il faille subir un discours de pleurniche façon « acceptez de faire du social en silence, sortez votre CB » (et oui, encore l’éternel « Paie et ferme-là » dans une de ses 1001 variantes) alors que lorsque l’entreprise était florissante c’était paillettes et mépris à tous les étages.
Un acteur professionnel qui ferme c’est toujours regrettable sauf dans des cas comme 100%jeux ou ces boutiques inutiles qui ne font que du ramassage LBC, cash et brocantes et mettent tout 10x trop cher en pleurnichant à l’incompréhension le jour où ils sont contraints de fermer.
Après nous sommes dans un milieu où nous n’avons pas la même notion de l’amitié. Pour certains c’est pour peu que l’on fasse faire partie du clan des élus, de ceux qui ne sont pas arnaqués ou servis à peu près correctement, ils défendront contre vents et marées jusqu’au ridicule leurs amis quand ils sont mis en cause pour des raisons pourtant des plus valables. Mais on aime inverser la hiérarchie des normes en France. C’est la victime qui doit avoir honte et se cacher. Les personnes lésées qui ont payé plein pot devant se taire, parce que leur poto revendeur « est une crème ». Pour les grognons minoritaires, quand on voit un ami franchir les limites qu’il s’était juré ne jamais approcher, on lui dit. Avec franchise, pédagogie, respect si cela le mérite encore. La subtile limite entre amitié et complaisance. Attention, le fait de découvrir de l’intérieur l’envers du décors du business permet d’enrichir son point de vue. De se rendre compte que si l’on est un client réglo et honnête il y a pléthore d’arnaqueurs de notre côté du comptoir ou simplement de personnes qui vous obligent à avoir un minimum de foi ou de changer de métier et votre grognon préféré a tempéré son discours au fil des ans sur certains aspects. Mais cela n’excusera jamais certaines pratiques ou retournements de veste avec comme seule explication un « C’est ainsi qu’est fait le monde. » quand on parle à un revendeur de pratiques pas vraiment fairplay entre concurrents (dénonciation calomnieuse, complicité de vol avec violence, discours raciste quand certains revendeurs se croient seuls, pressions sur certains fournisseurs, menaces en tout genre et j’en passe).
Revenons à nos moutons. Au final, le business a tranché : ils ferment. La demande actuelle est telle qu’il y a parfaitement la place pour 2 entités concurrentes. Mais voilà, le concurrent moins cher est obligatoirement un tricheur, un fraudeur. Car on imagine que notre pauvre importateur de bornes payait la douane rubis sur l’ongle sans aucune sous-déclaration, que lorsqu’une pcb ou un système intégrant plusieurs 100aines de jeux chaque ayant-droit recevait ses royalties que l’Urssaf et la Sécurité Sociale était gérées au top, sans « oubli » ou black de quelque façon que ce soit. Et puis, ne connaissant pas encore ce concurrent indigne et donc pas ses éventuelles casseroles, je trouve déplacé que personne ne puisse envisager qu’il ait eu simplement l’envie de s’implanter en étant moins cher, plus compétitif, moins avide. Estimer que la Lamborghini en 3 ans de travail n’est pas forcément un but honorable, du moins quand on se lance.
Mais si le 1er revendeur français s’écroule, alors que c’était la crème, que ce soit par concurrence déloyale ou par mauvaise gestion, et en perd donc sa couronne, peut-on parler dans ce cas de crème renversée ?
Entre-temps les accusations justifiées ou non contre le concurrent ont été supprimées suite à des menaces de poursuite, sachant que neo-arcadia était le forum de arcadeAM, cela n’en était que parfaitement compréhensible.

Mais pourquoi votre grognon préféré fait tant de références à Danette sans se lever depuis quelques lignes ? Parce que dans le milieu arcade, sans que personne ne puisse l’expliquer, quand une personne par intérêt/amitié mal placée/lâcheté (« c’est à moi que tu vendras hein? »)/complicité/etc… Vient défendre un escroc, un profiteur, excuser l’inexcusable, une personne qui tente de vendre 3x le prix TTF tout en critiquant à longueur d’année les escrocs de l’import etc... L’argument systématiquement sorti sera « Mais enfin, ne le critiquez pas, c’est interdit, car… C’est une vraie crème. »
Il y a des communautés qui ont prêté serment aux Pépitos, l’arcade francophone c’est à Danette.

Des jeux AES dégueulasses vendus plus chers que TBE chez Régis ?
=> On ne critique pas le vendeur c’est une crème !

Un jeu mint sunfade et notice déchirée ?
=> C’est mon ami, une crème, interdit de critiquer, vite je fais censurer ton forum !

Un jeu snes 100 % original avec boîte imprimée sur du papier-photo LIDL de 1995 ou une pcb avec des eproms d’origine programmée il y a 1h ?
=> Le vendeur est hors de tout soupçon, c’est une vraie crème ! Le 1er qui ose la ramener je fais un bon gros godwin qui tâche !

Une borne neuve avec écran marqué qui claque des arcs électriques et des boutons collés par la crasse et un amas de ketchup fossilisé ?
=> Je le connais c’est une vraie crème. Je ne tolérerai aucune critique.

Juste pour information. La vaseline aussi c’est une crème.

Low Kick

Votre serviteur a investi pour le moment dans 4 campagnes Kickstarter. Battle Princess Madelin et Bloodstained (depuis l’annonce du projet on a déjà au Japon une communauté de cosplayeuses sur l’héroïne, assez inspirée de Shanoa -héroïne de l’excellent Castlevania Order Of Ecclesisa-, si cela ce n’est pas de la communication) sont plutôt bien parties et les nouvelles sont régulières. Redux, la version Dreamcast réservée aux  investisseurs s’est finalement retrouvée également en vente sur le site de l’éditeur, et aura été une relative déception (Sturmwind a débarqué à la même époque), surtout quand on pense à Dux qui originellement était vendu 20€… Mais, tout le monde a été livré, sans trop de retard. Ma 1ère campagne fut Mighty9, jeu réalisé par des anciens de Capcom derrière notamment les Megaman Zero sur GBA (série bien trop difficile que je recommande de pratiquer dans la compilation DS car proposant un mode Easy des plus indispensables). De plus le character designer de cette suite à la saga Megaman X étant de la fête, il y avait moyen d’espérer quelque chose de sympathique. Que nenni ! Outre le fait que le résultat, après un retard de près de 3 ans, soit bien en deçà des écrans montrés à l’origine, c’est plus de 18 mois après sa sortie physique sur ps4/one/wii-u/pc (parce que sur vita et 3ds on attend encore) que j’ai reçu mon édition physique spéciale investisseur. Pour faire court : c’est moche, c’est bâclé, c’est 3x trop cher pour ce que c’est. Et ayant par-dessus cela payé un gros supplément pour des « goodies de luxe », je pense que même si elles sont aux couleurs du jeu, jamais clef usb n’aura été aussi chère. Alors pour patienter on a pu télécharger via le humble store les versions PC dématérialisées presque 1 an après la sortie physique (!). Sauf que la version Linux sans DRM est incomplète, il manque seulement l’exécutable ! Les SAV n’ont jamais pu répondre autre chose que « Vous êtes certain d’avoir bien décompressé l’archive » ou « Passez par Steam » ce qui quand on veut (et que l’on a payé pour) du sans DRM… Donc grosse, très grosse déception sur fond d’arnaque et de manque absolu de sérieux.
Avec ces retards on lève un lièvre important : et le préjudice ? Les compensations ? Quand on livre avec 3 ans de retard et que malgré le fait d’avoir payé au prix fort on se retrouve à pouvoir jouer presque 2 ans après ceux qui auront eu le jeu en promo pour <15€ on se dit que la moindre des choses serait d’offrir un petit quelque chose pour se faire pardonner, un geste client comme une OST physique, pas des mp3 moisis. Soyons fou, un petit vinyl du pardon car ils ont gratté presque 4 millions de dollars pour décevoir tout le monde. Comme quoi, il arrive que les Japonais peuvent être médiocres comme des occidentaux quand ils s’en donnent la peine. Et ceux qui avaient investi en fin de parcours pour des versions Vita et 3DS dont la sortie ne cesse d’être repoussée ? L’un des responsables du projet a réaffirmé en juin dernier que c’était pour la fin de l’année. Micromania et Amazon avaient déjà affiché cela… Il y a 2 ans. Apparemment c’est normal de faire poireauter ceux qui ont fait confiance 3 ans de trop sans présenter de réelles excuses, sans geste commercial d’aucune façon que ce soit. C’est honteux, c’est Mighty9. Probablement le 1er d’une longue série.

A la manière de la personne qui se plaint des méthodes peu cavalières du fisc alors que malgré de forts revenus et des relances sur 18 mois restées lettre morte, elle n’avait jamais ni payé ni déclaré quoi que ce soit pendant plusieurs années, probablement victime d’une phobie administrative malvenue.

Le Monde ne suffit pas, et Ratendo c’est du poulet ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]

Le bon tapineur qui veut faire croire aux derniers aveugles qu’il n’est pas un laquais sait depuis longtemps qu’il est bon de se positionner comme un redresseur de tort en prenant la défense non pas des petits ou des sans-grades mais plutôt de l’oppresseur en le victimisant au passage. C’est ce que tente notre bon petit Audureau dans un papier pro jeux casual, accusant les joueurs traditionnels d’être à l’origine de cette expression « dédaigneuse » alors que rien n’est moins sûr. Par contre, que l’explosion des jeux jetables aient fait disparaître tout espoir d’avoir du vrai contenu sur Wii ce n’est pas grave. Et estimer que ce sont plutôt Ratendo, certains éditeurs et les lobbyistes-tapineurs d’avoir été dédaigneux envers leurs clientèle historique c’est du crime de lèse-ratendo. Ou de lèse-candy-crush. Pas un mot sur le fait que celui qui jouait à bust a move sur GBA était considéré comme un gamin attardé mais que jouer de nos jours à bubble witch saga, son clone « free to play » sur smartphone était un geek connecté et pas du tout hermétique au monde moderne.
Parce que évidemment, aucun mot sur le système de rémunération basé sur l’addiction du joueur pour le monde mobile, ni sur le fait que la Wii a tiré vers le bas la qualité des sorties en faisant de la daube jetable ou du remake au prix fort le nouveau standard du jeu. Vous n’aimez pas les jeux sur mobile qui ne sont que des repompes payantes des hits du jeu de réflexion des années 80/90 ? Vous trouvez que 40€ sur portables et 50/60 (et même 70€ aux débuts de la Wii-u) sur consoles de salon c’est cher payé pour un simple remake upscalé ou avec quelques sprites remaniés ? Bienvenues dans le monde des élitistes. Ceux qui trouvent que le ratissage intensif, la revente à « prix fofo » plus chers que sur ebay et le bidonnage d’enchères ne devraient pas être considérés comme une façon de collectionner tendance et dans le vent vont vous faire une place.

Et attention, en bon historien de la loose, il étaye son argumentation en insérant les bonnes vieilles publicités Sega « C’est plus fort que toi » dans son papier numérique. Il ose y avoir les bases de cet élitisme. Et oui, l’élitisme, c’est que de la faute au méchant Sega. Na. Alors que dire des Petits écoliers « Que pour les enfants » ? De froufrou émission « Interdite aux hommes » ou du parfum Egoïste « réservé aux hommes » ? Willy aurait démasqué l’élitisme masqué derrière les masques du marketing pour les jeunes des années 90. Et d’ajouter que cela a entrainé l’apparition du terme « gamer ». Seuls les esprits faibles et cherchant à étaler leur niveau d’anglais n’y ont vu que la traduction du mot joueur. Et de ce fait, « hardcore gamer » n’a rien à voir un joueur « passionné », « assidu » ou « exigeant » mais ne serait qu’une sale fripouille élitiste à partir du moment qu’il ose rejeter wii-sports, Léa passion vétérinaire, Candy Crush et surtout s’il ose s’offusquer de l’obligation d’utiliser la révolutionnaire wiimote pour jouer à Metal Slug alors qu’il aurait en toute intolérance osé préférer un pad ou stick arcade.
Résumer des slogans publicitaires du début des 90s à un art de vivre, à quelque chose qui aurait mis dans la cour de récréation les fans de Sega dans le coin des élitistes méprisants, les fans de Ratendo dans celui des adeptes éclairés attendant pour 93 l’arrivée du messie version 16 bits (et les instances divines les auront exaucés au printemps 92, quelle merveille), il fallait oser. Et ceux qui avaient un micro ou une Nec ? Manifestement pour Willy, trop biberonné à la propagande florentgorgesque, cela relève de la physique quantique et des trous noirs. Une faille du continuum espace-temps purement théorique. Les micros n’ont jamais existé. Pire encore, où classer ceux qui avaient une Nes et sont passés à la Megadrive ? Cela n’arrive pas, c’est comme le bouc qui s’accouplerait avec l’ânesse (non, je ne fais aucunement référence à un couple de « collectionneurs passionnés », ne voyez pas le mal partout). D’ailleurs pour des personnes qui réécrivent l’histoire du jeu en occident en appliquant vulgairement des pans entiers de l’histoire du marché japonais oublient toujours de raconter que bien des possesseurs de Super Famicom se sont tournés vers la Saturn à une certaine époque. Cela doit faire mauvais genre sur un CV de joueur pas élitiste.

Et notre cher Willy de terminer en citant un joueur handicapé approchant de la 40aine, avec 30 ans de pratique, mal à l’aise avec l’esprit de compétition mais qui a trouvé sa vocation grâce à Splatoon et à son absence de chat vocal. 30 ans de métier mais ça n’a jamais connu les débuts du doom-like où en effet, 20 ans avant Splatoon, on jouait en réseau sans se prendre la tête et sans chat vocal. C’est la wii-u qui a apporté la lumière dans l’obscurité de son existence. Vous avez le droit de sortir une larme ou deux pour le coup.
Terminer sur un énième propagande pro-ratendo, il est fort le Willy. Toujours revenir à son tapin comme ultime pirouette, quelle maitrise. Avec une pub Splatoon 2 en incrustation flash on aurait été au top. Mais Le Monde doit être trop cher pour Ratendo.
avatar
kawickboy

Messages : 6819
Points : 9278
Date d'inscription : 19/09/2012
Age : 40

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'édito du grognon - la fin de l'été qui arrive fin novembre.

Message par Kaneda Ayoshi le Mer 29 Nov 2017 - 8:55

C'est clair qu'une borne d'arcade est peut être mon dernier rêve de gosse mais quand je vois les prix chez les pros pour du matos qui n'a pas l'air à retaper je me dis que je vais passer mon tour...

ma section préférée de ton édito est celle de la crème brûlée, on sent que le Grognon en avait gros sur la patate

quant aux campagnes participatives, je pense ne jamais m'y faire prendre (enfin jamais c'est toujours dangereux de dire ça) mais je vois ça comme une grosse arnaque, qui parfois débouche sur quelque chose de sympa mais comme on ne peut pas savoir ça relève du lotto et je ne pratique pas les jeux de la FDJ.
avatar
Kaneda Ayoshi
Admin

Messages : 25420
Points : 29382
Date d'inscription : 19/09/2012
Age : 41

http://undercontrol.forumactif.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'édito du grognon - la fin de l'été qui arrive fin novembre.

Message par boumchakal le Mer 29 Nov 2017 - 9:43

ça fait du bien un édito Smile

Dans le topic des retour sur Limited, un gars mettait en avant l'arrivée d'une NES MINI en loose chopé à 60€in sur ebay...


probablement par le truchement d’une malencontreuse inversion de colis entre ce client et la déchetterie du coin.
lol!

Tiens, Mighty9, j'ai hésiter à le prendre sur WiiU récemment. C'est vraiment naze comme jeu ?

Concernant le sujet Willy Waller 2006:
Anecdote "Gamer" sur les jeux multi en LAN sans chat vocal. Sur Duke Nukem 3D il était possible de binder des .wav sur des touches. On avait participé avec pas mal d'autres gamers qui m'était inconnu, à alimenter la salle "Le temple du jeu" de Lyon en map et en wav pour Duke Nukem 3D. Et sans chat vocal, et avec des sample complètement pété, il était possible de communiquer aisément sur nos intentions.
"Utilise la force"
"C'est vraiment trop injuste"
ou autre réplique culte des années 80/90 qui ne me reviennent plus :'(
Quand on venait le mercredi ou samedi après midi dans la salle, on courait se mettre derrière les joueurs déjà en pleine partie, pousser par l'excitation pour découvrir les nouveaux sons et les nouvelles maps Smile
avatar
boumchakal

Messages : 8410
Points : 10842
Date d'inscription : 12/10/2012
Age : 38

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'édito du grognon - la fin de l'été qui arrive fin novembre.

Message par Kaneda Ayoshi le Mer 29 Nov 2017 - 9:57

Mighty9 n'est pas nul, il est décevant
avatar
Kaneda Ayoshi
Admin

Messages : 25420
Points : 29382
Date d'inscription : 19/09/2012
Age : 41

http://undercontrol.forumactif.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'édito du grognon - la fin de l'été qui arrive fin novembre.

Message par jegougou le Jeu 30 Nov 2017 - 13:28

Effectivement il est décevant derriere un megaman mais à bas prix, cela passe bien. J'y ai rejouer ce week end sur Wii U

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir ce lien]
avatar
jegougou

Messages : 1756
Points : 4018
Date d'inscription : 12/10/2012
Age : 38
Localisation : Meaux

http://www.amigavibes.org

Revenir en haut Aller en bas

Re: L'édito du grognon - la fin de l'été qui arrive fin novembre.

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum