Dossier Sega SG-1000 / SC-3000 et consorts

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Dossier Sega SG-1000 / SC-3000 et consorts

Message par devilcastor le Ven 2 Nov 2012 - 21:38

" Au début, il y avait le commencement "

Déjà bien implanté dans les salles d’arcade avec des jeux plus que sympathiques, Sega lorgne depuis quelques temps sur le marché des consoles de salon et des ordinateurs personnels, afin de cibler une clientèle plus familiale, et de permettre aux joueurs de découvrir les meilleurs jeux de la firme à domicile.
En ce début d’année 1983, le standard MSX est lancé et impressionne techniquement. Sega décide donc de fabriquer un ordinateur ayant les mêmes capacités, et commence à effectuer la conversion de ses jeux d’arcade les plus connus. Cependant au même moment, Nintendo s’apprête à lancer sa nouvelle console de salon, la Famicom. Considérée alors comme une menace sérieuse, Sega prend le pari de décliner son ordinateur ( alors en fin de conception ) en console de salon, en l’amputant simplement de ses fonctions de programmation. C’est ainsi que naquît la SG-1000.


I : Le Hardware

SEGA SG-1000


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La SG-1000 ( Sega Game 1000 ) est donc la toute première console de jeu vidéo fabriquée par Sega. Elle fût lancée le 15 Juillet 1983 au Japon, soit le même jour que la Famicom ! Son prix de lancement était de 15 000 Yens. Sega s’assure d’avoir une ludothèque attirante dès le début grâce à la réputation de ses hits d’arcade. Ainsi sortent des jeux comme Monaco GP ou bien encore Congo Bongo. Au total douze jeux sont disponibles dès le début.

Au niveau des spécifications, techniques, elles sont similaires à celles de la Coleco Vision de CBS sortie un an auparavant sur le marché américain. En effet Sega a utilisé un processeur principal fabriqué par NEC, le 780C, qui n’est autre qu’un clone du Zilog Z80 utilisé sur la Coleco Vision .

CPU: NEC D780C-1
3.579545MHz en NTSC, 3.546893MHz en PAL
RAM: 16 Ko
Processeur graphique: Texas Instruments TMS9929A
Son : SN76489 3 voies sur 6 octaves + canal de bruit
Résolution: 256x192 (16 couleurs)

Un petit tableau comparatif avec d'autres machines :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

La console dispose d’une manette de série ( attachée en interne ), d’un port manette extérieur pour pouvoir brancher un second pad , d’une sortie antenne UHF, et d’un port d’extension situé à l'arrière.

Le succès fût léger au Japon, d’une part à cause de la concurrence de Nintendo, et d’une autre part au fait que Sega ait lancé parallèlement la version Home Computer de la SG-1000 : le SC-3000 ( Sega Computer 3000 ) . Ce dernier, avec un clavier intégré et des bus d’extension multiples, avait les préférences du public, bien que deux fois plus cher.
Il faut aussi souligner les difficultés de la firme à s’implanter dans les réseaux de distribution, Sega étant novice dans ce domaine et aura du mal à s’imposer. Les éditeurs tiers bouderont la console à ses débuts, déjà trop occupés avec la Famicom.
De plus, de nombreux usagers de la SG-1000 ont constaté que la manette d’origine ( SJ-200 ) avait une mauvaise conception, avec un joystick trop capricieux et peu précis.
La SG-1000 s’est aussi vendue dans le reste de l’Asie jusqu’en 1985, avec un petit succès à Taïwan qui n’avait jusqu'à présent pas eu les faveurs des fabricants de consoles.
Elle a aussi été distribuée en Australie ( sous la marque John Sands ), en Nouvelle-Zélande ( sous la marque Grandstand Leisure Limited ), et quelques exemplaires ont atteint la France , l’Espagne, l’Italie et l’Afrique du Sud .

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La SG-1000 Néo-Zélandaise siglée Grandstand

La console existe en deux coloris, la plus répandue arbore une décoration bleue et rouge, alors que l’autre associe le noir et le orange. Cette dernière version est d’ailleurs extrêmement rare. Il semblerait qu'il s'agisse de la décoration originelle de la console, qui fut très rapidement modifiée.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La version bandeau noir/liseré orange

Une boite alternative existe également, elle aussi très peu répandue. Probablement le premier packaging à être sorti, car on peut remarquer sur l'illustration de la boite que la cartouche insérée dans la console est une cartouche prototype .

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le premier packaging de la console

D'ailleurs sur les publicités annonçant l'arrivée de la console, on voit clairement ce design originel.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Une publicité qui ferait fuir n'importe qui de nos jours

SEGA SG-1000 II

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

En Juillet 1984, soit un an après le lancement de la SG-1000, Sega décide de sortir un nouveau modèle de sa console, baptisée SG-1000 II . Elle sera vendue au meme prix, soit 15 000 Yens. Le design change radicalement pour un style plus futuriste, le port extension se voit désormais intégré sur la face avant de la machine ( et non plus à l’arrière ), pour un branchement plus aisé du futur clavier optionnel, le SK-1100.
La SG-1000 II se voit également dotée d’un nouveau pad, le SJ-150, qui reprend le principe du pad de la Famicom de Nintendo, avec donc une croix multidirectionnelle, et deux boutons d’actions, ovales dans un premier temps, puis ronds avec une nouvelle version du pad, le SJ-151. La console sera fournie desormais avec deux pads de série, contre un seul précédemment.
Niveau spécifications techniques, elles sont en tout point identiques avec celles de sa prédécesseur. C’est d’ailleurs l’un des principaux problèmes de cette révision, le public ne voyant pas d’améliorations par rapport à la machine précédente, les ventes auront du mal à décoller, d’autant plus que la Famicom s’est largement implantée en un an de commercialisation, et qu’elle est techniquement plus performante. Cependant des développeurs tiers comme Jaleco ou Konami commencent à adapter certains de leurs jeux d’arcade pour la SG-1000.
Une version destinée au marché taïwanais, distribuée par Aaronix fût lancée en 1986, sous des variantes plus ou moins officielles.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Deux versions Aaronix, qui annoncent 32K de Ram alors qu'il n'y en a que 16 ! La version de droite présente la tablette graphique à l'usage

SEGA SC-3000

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Le SC-3000 ( Sega Computer 3000 ) est donc la version Home Computer de la SG-1000. Il fût lancé en meme temps que la console de salon à un prix de 29 800 Yens, ce qui faisait de lui un produit d’entrée de gamme, ouvertement destiné aux novices.
La compatibilité des jeux est donc totale entre le SC-3000 et la SG-1000, à l’exception des cartouches à usages purement informatique comme le Basic par exemple qui ne marcheront que sur le SC-3000.
L’ordinateur n’a pas de moniteur dédié, il suffit de le brancher sur n’importe quel téléviseur, à l’instar d’une console de salon. Il utilise comme langage un Basic relativement proche de la version de Microsoft. Le basic doit se charger via une cartouche sur l'ordinateur à chaque allumage. Cela est dû à une mémoire morte ridicule. Les cartouches de basic peuvent contenir 18 Ko.
Les ventes se sont révélées un peu meilleures que pour la SG-1000, notamment grâce à ses nombreuses extensions, et à la possibilité pour l’utilisateur de créer ses propres programmes. Cependant, la montée en puissance du standard MSX allait stopper net les espérances de Sega ( et de bien d’autres consctructeurs ). Même si il partage un bon nombre de composants similaires, le MSX peut offrir jusqu'à 64 Ko de ram, soit 4 fois plus que le SC-3000 ! Sans compter sur le clavier gomme très "cheap" de l'ordinateur de Sega.
Le SC-3000 est sorti dans 3 coloris différents : noir, rouge et blanc.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Les deux coloris alternatifs

Tout comme la SG-1000, la distribution du SC-3000 s’effectue dans divers pays. En Australie, elle est toujours assurée par John Sands, et en Nouvelle-Zélande par Grandstand.
En France, l’ordinateur sort sous la marque Yeno et parfois ITMC ( même filiale ).
Malheureusement, en plein milieu des années 1980, le marché étant déjà totalement saturé par diverses machines, le SC-3000 ne sera pas un succès

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
A gauche la version Kangourou, et à droite la version fromage qui pue, estampillée Yeno ( vendue 1900 Frs )

SEGA SC-3000H

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

En 1984, Sega réagit et lance une version améliorée de son ordinateur, le SC-3000H au prix de 33 800 Yens. Ce dernier se voit doté d’un tout nouveau clavier, mécanique cette fois, et la Ram se voit augmentée à 32Ko. Des autocollants à apposer sur chaque touche sont fournis, car en passant d'un clavier gomme à un clavier mécanique, l'ordinateur a perdu en clarté et les inscriptions pour les raccourcis ont disparues !
Tout comme la précédente version, l'ordinateur est sorti en 3 coloris : noir, rouge et blanc.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La version rouge et la version blanche avec une boite top classe !

Le SC-3000H est sorti dans les memes pays que son prédécesseur ( France, Australie, Nouvelle-Zélande ), distribué par les memes filiales :

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
A gauche la version de John Sands, et à droite le Yeno ( vendu 2400 Frs de l'époque )

Malheureusement le succès n'arrivera pas non plus en Europe, surtout face aux redoutables Commodore 64 et Amstrad CPC bien plus performants.
Courant 1984 toujours, Sega tente de commercialiser leur nouvel ordinateur, le SC-5000. Très peu d’informations sont disponibles a son sujet malheureusement, et il est probable que son statut soit resté à celui de prototype de démonstration. D'autres hypothèses circulent, comme celle où le SC-5000 ne serait en fait que le premier nom du SC-3000H, ce qui est plausible aux vues des similitudes esthétiques.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le mystérieux SC-5000

Othello Multivision

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

En 1983, un clone de SG-1000, l’Othello Multivision FG-1000 fait son apparition, fabriqué par Tsukuda Original ( un fabricant de jouets japonais ) . Ce clone peut etre considéré comme semi-officiel car il a reçu l’approbation de Sega. En effet, à l’époque, l’idée première de Sega était de faire de son ordinateur SC-3000 un standard, en autorisant donc d’autres constructeurs à produire des ordinateurs compatibles. Malheureusement, avec l’émergence du MSX, cette idée fût un échec cuisant, et très peu de machines compatibles furent produites.
L’Othello Multivision ( plus communément appelé OMV ) faisait donc partie de ces quelques machines. La chose intéressante est que huit jeux originaux furent produit pour cette console. Elle pouvait lire les jeux SG-1000 et SC-3000 bien entendu. Le jeu Othello était quant à lui intégré directement dans la mémoire interne ( d’où le nom de la console ).
L’un des principaux problèmes de cette machine était qu’il n’y avait pas de manette externe, Tsukuda Original ayant préféré intégrer les controles directement dans l’unité centrale, ce qui était pour le moins contraignant, notamment avec un joystick de piètre qualité. Un overlay à poser sur la console était fourni afin d’expliquer les différentes fonctions des touches. Néanmoins, la FG-1000 reste compatible avec les accessoires SG-1000, notamment le clavier SK-1100.
En 1984 sort l’Othello Multivision FG-2000, avec cette fois-ci une manette externe. Les différences sont simplement esthétiques, les touches sont désormais bleues et non plus rouges, et le joystick laisse place à un croix directionnelle.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
L'Othello Multivision FG-2000



II : Les Jeux

Techniquement peu reluisants, la force des jeux réside dans leurs renommées dans les salles d'arcade. Ainsi certaines conversions tiennent quand meme la route grace à un gameplay sans réels défauts ( une fois la bonne manette en main ). Voici quelques petites comparaisons entre version SG-1000 et version arcade :


Monaco GP dans sa version SG-1000 à gauche et sa version arcade à droite ( issue de Sega Ages Memorial Selection VOL.2 )



Hang-On dans sa version SG-1000 à gauche et sa version arcade à droite ( la comparaison fait mal )



Bomb Jack s'en tire nettement mieux

Les jeux sont sortis sous différents formats/packagings. Les jeux SC-3000 sont vendus dans une grande boite noire tandis que les jeux SG-1000 sont vendus dans une toute petite boite du plus bel effet. Certains jeux ( comme Star Jacker par exemple ) sont sortis pour les deux machines, avec donc deux packagings bien distincts. Les deux derniers jeux sortis en 1987 auront eux droit à un packaging Sega Mark III.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
A gauche la version SC-3000 de Star Jacker, a droite la version SG-1000

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Les deux derniers jeux jouables sur SG-1000, arborant un packaging Sega Mark III

Mais ce n’est pas tout. Debut 1985, Sega lance la production parallèle de jeux sous format Card : les Sega My Card.
En effet, ces dernieres sont moins coûteuses à la fabrication ( comparé aux traditionnels cartouches ) mais sont en revanche d’une capacité de stockage plus limitée.
L’idée était de distribuer les plus gros jeux sous format cartouche à un prix plus élevé, et les petits jeux sous format card à un prix réduit.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Champion Boxing version cartouche et Card

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Et non ce n'est pas une Hucard !

Au total on dénombre 75 jeux officiels, 67 vendus par Sega et 8 par Tsukuda Original. A ces jeux officiels, il faut ajouter des conversions de jeux MSX effectuées par Aaronix pour le marché Taïwanais. De nombreux programmes sont également sortis sur support cassette audio,jouables via le lecteur cassette SR-1000 ( Sega Recorder 1000 ) mais aussi sur disquettes 3 pouces destinées au SF-7000 Super Control Station.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Un exemple de jeu édité par Tsukuda Original destiné à l'Othello Multivision

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Un exemple de jeu Taïwanais fabriqué par Aaronix

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Une jeu format Cassette Audio destiné au marché français et distribué par Loriciel

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Un Floppy Disk 3 pouces pour le SF-7000

Les jeux vendus hors du territoire japonais ont aussi droit à quelques variantes, ainsi les jeux SC-3000 sortis en Australie ont un lettrage rouge, les jeux Français ont un sticker apposé au dos dans la langue de Molière.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Un jeu Australien John Sands à gauche, et un Néo-Zélandais par Grandstand à droite


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le sticker made in France

A noter que les jeux SG-1000/SC-3000/OMV sont totalement compatibles avec la Sega Mark III et avec la Master System ( Japonaise et ASIA ). Ils ne fonctionneront pas sur les Master System Européennes ou Américaines, a cause de la différence de taille du slot cartouche. La Megadrive n’émulant pas la SG-1000, il est impossible de jouer à ces jeux via le Power Base Converter.

Liste des jeux format cartouche :

Borderline
The Castle
Champion Baseball
Champion Boxing
Champion Golf
Champion Pro Wrestling
Champion Soccer
Champion Tennis
Congo Bongo
Exerion
Flicky
Girl's Garden
Golgo 13
GP World
Home Mahjong
Hustle Chumy
Hyper Sports
Lode Runner
Mahjong
Monaco GP
N-Sub
Orguss
Othello
Pacar
Pachinko
Pachinko II
Pop Flamer
Safari Hunting
Safari Race
Sega Flipper
Sega Galaga
Serizawa Hachidan no Tsumeshogi
Shinnyuushain Tooru-Kun
Sindbad Mystery
Space Invaders
Space Slalom
Star Force
Star Jacker
Yamato
Zaxxon
Zippy Race


Liste des jeux format card :

Bank Panic
The Black Onyx
Bomb Jack
Chack'n Pop
Champion Billiards
Champion Boxing
Champion Golf
Champion Ice Hockey
Champion Kendou
Championship Lode Runner
Choplifter
C_So!
Doki Doki Penguin Land
Dragon Wang
Drol
Elevator Action
Gulkave
Hang On II
H.E.R.O.
Monaco GP
Ninja Princess
Pitfall II: The Lost Caverns
Rock n' Bolt
Soukoban
Star Force
Super Tank
Wonder Boy
Zippy Race
Zoom 909


Liste des jeux Othello Multivision :

007 James Bond
Challenge Derby
Guzzler
Okamoto Ayako no Match Play Golf
Q*bert
San-nin Mahjong
Space Armor
Space Mountain


Les jeux éducatifs :

Aux jeux commerciaux, il faut aussi rajouter les programmes éducatifs, qui était parfois distribués dans les écoles japonaises ( à l’instar de nos Mo5 jadis ). Il sont basés sur l’apprentissage des langues, de la géographie et de l’histoire, mais aussi à l’initiation à la musique. Ces soft sont reconnaissables à leur lettrage bleu sur les boites et sur les cartouches ( alors qu’il s’agit d’un lettrage jaune pour les jeux ).
Un jeu spécialement conçu pour l’usage du clavier SK-1100 est également sorti : Uranai Angel Cutie. Il s’agit en fait d’un simple jeu d'horoscope.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Quelques jeux éducatifs ...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le jeu Uranai Angel Cutie.

III : Les Accessoires

Card Catcher

Le Card Catcher est un accessoire très important puisqu’il officie comme un adaptateur pour lire les jeux Sega My Card sur les consoles ne disposant pas de port Card ( donc la SG-1000 et SG-1000 II, le SC-3000 et SC-3000H, l’Othello Multivision et la Samsung Gam*Boy II ). Il se présente sous la forme d’une cartouche standard et pourvue d’une fente sur le dessus, permettant l’insertion d’une Card. Il ne contient aucun composant, il agit simplement comme un adaptateur physique.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Sega Card Catcher

SJ-200 Controller

La SJ-200 est la manette standard livrée avec la SG-1000. Elle dispose de deux boutons situés sur les cotés, et d’un joystick central.
Elle fût largement décriée par le public en raison d’un joystick non réactif et imprécis, d’un cable beaucoup trop court et d’une qualité d’assemblage médiocre. Atari copiera cependant ce design lorsqu’ils sortiront l’Atari 2800 au Japon.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La manette SJ-200

SJ-150 Controller

La SJ-150 est la manette standard livrée avec la SG-1000 II. C’est la réponse de Sega à Nintendo. Elle possède désormais deux boutons ovales en facade, et une croix directionnelle, de forme ronde pour éviter tout ennui juridique avec Nintendo qui a déposé sa croix en forme de « + ». Un petit joystick vissable au centre de la croix est aussi livrée avec la console, permettant de retrouver les sensations d’un vrai joystick ( théoriquement ).
Il est possible de ranger la manette sur les cotés de la console ( tout comme la Famicom, décidemment ), le fil sort donc de la manette sur le coté droit, ce qui peut se révéler un peu inconfortable à l’usage.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La manette SJ-150

SJ-151 Controller

La SJ-151 est une version améliorée de la manette SJ-150. Elle a été livrée avec les toutes dernières SG-1000 II, juste avant la sortie de la Sega Mark III, ce qui fait d’elle une manette plutôt rare de nos jours. La principale différence tient au fait que les boutons sont désormais ronds et non plus ovales, et sont maintenant fait de plastique dur et non plus de caoutchouc.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La manette SJ-151

SJ-300 Controller

Le SJ-300 est un joystick alternatif à la SJ-200. En effet Sega a vite réagit en voyant les critiques au sujet de sa manette standard, et a donc décidé de sortir un joystick plus robuste et plus agréable à jouer. Le stick se voit surmonter d’une boule, typé arcade. Sa conception est plutôt bonne, même si les boutons d’actions sont un peu petits.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le joystick SJ-300

SJ-300M Controller

Le SJ-300M est un joystick similaire au SJ-300, si ce n’est qu’il possède des boutons bleus et non rouges.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le joystick SJ-300M

SH-400 Handle Controller


Le SH-400 est un module de conduite destiné aux nombreux jeux de courses de voitures disponibles sur la SG-1000. Il est composé d’un volant , d’un levier de vitesses, et des deux boutons standards de la manette. Il est compatible avec toutes les machines Sega jusqu’à la Megadrive incluse.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le volant SH-400

BH-400 Bike Controller


Le BH-400 est un module de pilotage destiné aux jeux de courses de motocycles, principalement Hang-On. Il est similaire au SH-400, cependant le volant a bien entendu était remplacé par un guidon. Il est également compatible avec toutes les machines Sega jusqu'à la Megadrive incluse.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le guidon BH-400

Sega Graphic Board


Il s’agit d’un périphérique agissant comme un tablette graphique basique. Elle est utilisable uniquement avec le jeu Terebi Oekaki, et pour cause, elle est directement reliée à lui ! Et oui en effet, pas de prise DB9, elle se branche via le port cartouche. Le fil est d’ailleurs très court, ce qui n’est vraiment pas pratique ! La zone tactile est transparente, ce qui permet de décalquer des images directement. En revanche, la surface est tres réduite ( 10.8 cm x 8 cm ). Il faut également appuyer assez fort avec le stylet, sinon le signal ne passera pas . La SG-1000 ne pouvant afficher plus de 16 couleurs à la fois, on se rend compte très vite de l’intérêt plus que limité de cet accessoire.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La tablette graphique

SK-1100 Keyboard


Le SK-1100 est un clavier additionnel destiné à la SG-1000, afin de lui donner les mêmes fonctions que le SC 3000. Ainsi tous les jeux SC-3000 ( nécessitant plus de deux boutons ) pourront être utilisés sur la SG-1000. Il se branche via le port extension de la console. Les touches sont malheureusement en gomme. Il dispose néanmoins du port imprimante et du port lecteur de cassette, ce qui n’est pas négligeable.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le clavier SK-1100

SR-1000 Data Recorder


Le SR-1000 est un lecteur/enregistreur de cassette sorti en 1983. Il permet au SC-3000 de lancer les programmes sur format cassette, format très populaire à l’époque.
D’après les estimations, il y aurait environ 180 programmes/jeux sortis sur format cassette, dont peu d’exemplaires ont survécu de nos jours.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le lecteur SR-1000

SP-400 Color Printer


La SP-400 est une imprimante couleur ( 4 couleurs : noire, rouge, bleue, verte ) destinée au SC-3000. Un switch est présent pour alterner entre impression d’images et impression de textes. Elle n’a pas connu un réel succès, car la clientèle visée était plutôt réduite.
Elle existe en deux coloris, blanc et noir. Il est bien évident que trouver du papier spécifique a cette imprimante de nos jours est mission impossible.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
L'imprimante SP-400

SM-1200 Micromodem 3


Disponible uniquement en Australie, cet accessoire est un modem destiné au SC-3000, utilisable en combinaison avec la cartouche Segacom. Il est très difficile à trouver.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le modem SM-1200 et sa cartouche Segacom

SF-7000 Super Control Station


Le SF-7000 est une extension destinée au SC-3000, sortie en 1984 au prix exorbitant de 79 800 Yens. Raccordé au SC-3000, il permet un ajout conséquent de 64 Ko de Ram, et 8 Ko de Rom. Il dispose d’un lecteur de floppy disk d’une taille de 3" ( loin d’être conventionnel au Japon ), d’un port RS-232 en série et d’un port parallèle imprimante Centronics. Ce périphérique est devenu extrêmement rare, de par sa faible distribution. Il en est de même pour les logiciels, le support 3" étant déjà à l’époque bien peu courant .

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
L'extension SF-7000

IV : Les Bizarreries

Au coin des bizarreries en rapport avec le hardware SG-1000, on retrouve pas mal de choses surprenantes ! Au rayon des clones « pas vraiment officiels » :

Fullwis Video Game FR-II



La Fullwis Video Game FR-II est un clone sorti en 1986 à Taiwan. Le design de la console ne ressemble à rien de connu mais ce sont bien des jeux SG-1000 qu’elle fait tourner. Les manettes en revanche sont des copies conforme des manettes SJ-152 ( manettes de série de la Sega Mark III ) . Clone très rare et donc peu d’informations ont pu remonter.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Un design original

Bit Corporation Dina 2 in One



La Dina 2 in 1 est pour le moins un ovni dans domaine des clones, car en plus d’être capable de faire tourner les jeux SG-1000, elle est également compatible avec les cartouches Coleco Vision ! Cette hybridation a bien sur eté rendu possible grâce au hardware similaire des deux machines. Elle a été fabriquée par la socitété Taiwanaise Bit Corporation ( qui fabriquera plus tard une console portable, la Gamate ) en 1986.
Elle dispose d’un jeu intégré, Meteoric Shower, issu du catalogue Coleco Vision. Niveau design, on se rapproche d’un SG-1000 II, les manettes se rangent d’ailleurs sur les cotés de la console. Ces dernieres disposent d’une croix directionnelle tres ressemblante à celle de la Famicom, et de deux boutons ronds. Un pavé numérique est integré dans la coque de la console pour permettre l’utilisation de certains jeux Coleco Vision ( ce qui est tout sauf pratique ) , et un bouton pause est ajouté sous le port cartouche ( fonction pause incompatible avec les jeux Coleco ).
D’ailleurs la compatibilité des jeux n’est pas totale. En effet, il est impossible de brancher les périphériques Coleco sur la machine. Ce qui veut dire que les jeux nécéssitant le Super Action Controller par exemple ne pourront pas être utilisés. A l’arrière se trouve un port d’extension, mais qui n’est bizarrement compatible avec aucun des accessoires SG-1000 ou Coleco , et ne sert donc à rien !
La qualité de fabrication dépasse difficilement le ras des pâquerettes, les plastiques sont bas de gamme, le processeur graphique chauffe très rapidement car un composant de dissipation de chaleur est passé à la trappe. La sortie RF ( NTSC ) est sujette à des interférences, et les manettes ont un cordon ridiculement court.
En 1988, la société Telegames ( spécialiste des clones de Pong ) obtient le droit de sortir la Dina 2in1 sur le sol américain. Elle sera renommée Telegames Personal Arcade . Elle était vendue au prix de 40$, et disponible uniquement par VPC. Elle n’a pas connu un grand succès, et la communication autour de la machine n’etait pas des plus explicites ( Telegames craignant de s’attirer les foudres de Sega et CBS ). A noter qu’un énorme stock d’invendus de ces consoles a été détruit lors du passage d’une tornade sur les entrepots de Telegames en 1994.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La Dina 2 in One

Pour conclure ce dossier, il fallait terminer sur quelques chose de fantastique,d’incroyable et surtout d’imposant ! Voici donc le téléviseur SEED de Pioneer !

Pioneer Seed TV Set



Mais pourquoi vous parler d’une télé me direz-vous ? Et bien ce n’est pas n’importe quel télé bien évidemment. En 1983 Pionner a l’idée de sortir un téléviseur haut de gamme ( 239 000 yens pour la version 26" et 189 000 yens pour la version 21") et surtout modulable. La conception est simple, des compartiments ( des slots ) sont mis a disposition sous l’écran dans lesquels des modules peuvent être insérés. Ainsi le client peut donc acheter optionnellement un module Karaoké ( dans un premier temps ) puis divers autres modules comme un Tuner Stéréo ou un module RGB. C’est là que l’affaire devient croustillante car Pioneer proposera deux modules très interessants pour nous autres, un module SD-R5 permettant de jouer aux jeux MSX et également un module SD-G5 permettant de jouer aux jeux SG-1000/SC-3000 ! Vendu au prix de 19 800 yens, soit plus cher qu’une SG-1000 standard, ce module ne dispose que d’un seul port manette, mais la compatibilité avec les jeux restent total ( mis à part les cartouches à usage purement informatique comme le basic, le téléviseur n’ayant pas de clavier ).

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La pub japonaise de l'époque, avec en bas les différents modules disponibles.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La Seed en vrai dans sa version 21"

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le module SD-G5

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le module inséré dans le téléviseur

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image] [Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La version SG-1000 de Star Force à gauche, et Space Invaders à droite

En 1986, Pioneer lance le SEED aux Etats-Unis, dans une unique version avec un écran de 25", à un prix plus abordable de 1099$ ( quand même ), mais le module SD-G5 ne sera pas proposé sur le territoire américain, tout simplement car Sega n’ayant pas commercialisé la SG-1000 au pays de l’Oncle Sam, il aurait été donc très difficile aux clients d’acquérir des jeux à insérer dans le module.
A propos, ce concept de modules interchangeables ne vous rappelle rien ? Et oui Pioneer reprendra le concept pour son lecteur LD Laser-Active 10 ans plus tard, mais ca c’est une autre histoire … .



Source : Bock, SMS-Power, Loup77, Spindash, Sega Retro
avatar
devilcastor

Messages : 2936
Points : 4940
Date d'inscription : 28/09/2012
Age : 34
Localisation : La Rochelle

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum