[AMSTRAD CPC] El Capitan Trueno

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[AMSTRAD CPC] El Capitan Trueno

Message par kawickboy le Dim 20 Jan 2013 - 16:27

El Capitan Trueno
Version : Amstrad
Existe aussi sur : Spectrum, MSX et PC
Edité et développé par : Dinamic
(Mal) distribué par : Ubi Soft
Date de sortie : fin 89 (Espagne), printemps 90 (France)


[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Aujourd’hui je vais parler de l’adaptation Amstrad d’un comics culte espagnol : Capitan Trueno.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Le comité d'accueil, maman j'ai peur.

Capitan Trueno est un jeu espagnol, donc tradition ibérique oblige, le jeu se déroule sur 2 partie totalement distinctes. Terminer la 1ère partie nous permettant d’obtenir le code nécessaire pour lancer la 2e partie (il est fort probable que la plupart des versions déplombées qui circulent permettent de charger la partie 2 sans avoir besoin du code je précise bande de fainéants).

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
C'est pas vilain l'intérieur.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Araignée élevée au Benco

Scénario

Votre ami l’Abbé Stanislas de Castiglione est victime, lui et son abbaye d’une horrible malédiction et il a ainsi été changé en un monstre hideux. Comble de la malchance, votre amie Sigrid a disparu et comme c’est votre unique amour, en plus d’aider votre ami Stan, il faudra retrouver votre bien-aimée qui, soyez-en certains, n’est partie faire les soldes en oubliant simplement de laisser un post-it pour prévenir. Il y a aussi une histoire d’épée magique, puissante et qui permettrait, quelle chance, de délivrer Stanislas de sa malédiction sans le tuer. Chic alors.
Dans la bande dessinée Captain Trueno est accompagné de 2 fidèles acolytes : Goliath, la brute qui tape fort mais qui est malheureusement immobile (il peut sauter sur place et faire trembler l’écran tout de même) et Crispin, petit, agile mais apparemment non-violent. C’est donc avec cette équipe de bras cassés que vous partez à l’aventure.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Sonner les cloches pour ouvrir le passage

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
La belle épée magique que voila. Faudra faire le tour.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Joli caillou

Partie 1

Vous arrivez devant l’abbaye. Vous remarquez également très vite que vous n’êtes pas le bienvenu. Le Captain fraie son chemin, fait rapidement le tour du propriétaire et puis plus rien… Ah si un interrupteur que vous vous empressez d’enclencher. Vous revenez sur vos pas et c’est là que vous remarquez une corde. Votre héros semble faire sa mijaurée et rien n’y fait, pas moyen de lui faire attraper la corde. Encore un type traumatisé en cours de gym au collège ce Captain. Et c’est là que vous vous souvenez que vous ne voyagez pas seul. Vous passez le relais à Crispin et ô miracle il semble grimper à la corde comme si il avait fait cela toute sa vie. Vous arrivez en faut du clocher et faites sonner les cloches, un bruitage pas des plus aboutis se fait entendre et vous redescendez. Comme Crispin ne peut que se déplacer rapidement, sauter et grimper (c’est un non-violent), vous repassez la main au Captain qui s’empresse de découvrir un nouveau passage ainsi ouvert. Et là vous découvrez la face cachée de l’abbaye : longs passages à la corde avec plein de rats géants. Comme Crispin est le seul personnage capable de monter/descendre à la corde mais qu’il ne dispose d’aucune attaque, votre seule planche de salut est la discrétion. En effet les rats sont aveugles. Sans vous dévoiler toute l’intrigue, il vous faudra trouver un diamant et le placer au bon endroit pour ouvrir un passage, récupérer l’épée magique qui va booster de façon exponentielle la puissance de feu du Captain, utiliser le saut de Goliath à 2 reprises pour détruire des murs de pierre, et affronter un boss assez imposant, qui n’est autre que votre vieil ami Stanislas de Castiglione.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
1/ Mettre le diamant. 2/ Partir très vite avant de se faire bêtement piéger...

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
A cette époque-là il y avait déjà des gros rats sur Amstrad...

Le bestiaire est assez fourni : araignées géantes, rats géants, pseudo-lutins, squelettes, moines-spectres... On dira ce que l’on voudra, mais quand on veut maudire une abbaye chez Dinamic on ne fait pas les choses à moitié.
Tuer un ennemi vous fera octroyer 1 ou 2 pièces d’or. Avec ces pièces d’or vous pourrez acheter de l’énergie, une vie ou améliorer les performances de l’épée magique lui permettant de lancer jusque 3 épées simultanément. Avis aux petits malins : rester planqué sur un écran simple et attendre le respawn des adversaires en pensant faire le plein d’or rapidement est peine perdue, rapidement les adversaires d’un même écran finissent par ne plus rien rapporter. Bon dans les faits, le faire sur 3 ou 4 écrans suffit largement à faire le plein d’or.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Goliath enfin utile...

Comment se comporte notre casting en cette 1ère partie ? Le Captain c’est le Captain, on fait le gros des déplacements en extérieur avec lui, tant qu’il n’y a pas une corde à attraper c’est le personnage à utiliser, ne serait-ce que parce que c’est le seul capable de se déplacer et d’attaquer simultanément. Crispin s’avère indispensable dans toute la partie souterraine entre les galeries et les nombreuses cordes rencontrées. Son incapacité à rendre les coups rend le passage des rats géants particulièrement acrobatique. Goliath lui, restera désespérément immobile. Il n’est utile que pour massacrer des hordes et d’ennemis qui lui fonceraient dessus. Et au moyen de son saut qui fait trembler le sol, il s’avère capable de faire s’écrouler certains murs infranchissables. Bref, un personnage sous-exploité. Je l’aurai bien aimé capable de bouger, même lentement, ambiance force tranquille.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Enfin les choses sérieuses commencent.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Graphiquement, ça va du très bon au somptueux. L’animation est excellente, ça bouge bien, aucun ralentissement ou autre clignotement de sprites à l’horizon. Les écrans s'enchainent sans scrolling. Sans atteindre la perfection technique d’un A.M.C, Capitan Trueno c’est du bel ouvrage espagnol avec des petits détails comme notre héros que l’on voit passer tantôt devant tantôt derrière les décors par exemple.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Un moine-spectre fort bien animé...

Une fois le monstre vaincu l’abbaye est délivrée de sa malédiction, reste à délivrer Sigrid. Peu après cet exploit vous trouvez un passage, qui marque la fin de la 1ère partie. Vous obtenez le précieux code qui permet d’accéder à la suite du jeu. Autre tradition espagnole, la partie 2 est totalement indépendante de la 1ère, il vous faudra relancer le jeu.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Stan on ne reconnait pas les potes ?

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Tout de suite la suite

Partie 2

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Attaque au boomerang

Elle est subdivisée en 4 phases, chacune ayant ses propres décors. Nos 3 héros sont toujours de la fête, avec strictement les mêmes capacités.
Le Captain garde donc son épée magique et heureusement car le jeu est désormais beaucoup plus nerveux. Finie la pincée d’exploration de la 1ère partie. Ici il faut avancer de plate-forme en plate-forme en dégommant les ennemis et en prenant garde aux plates-formes branlantes et chute de pierres le tout avec un scrolling bien rapide. Ca va vite, on n’a pas le temps de s’ennuyer. Régulièrement le salut viendra d’une liane à attraper en catastrophe, ce qui signifie qu’il vous faudra switcher du Captain à Crispin en plein saut. Goliath lui, est toujours immobile, mais son saut fait tomber dans le vide tous les ennemis à l’écran. Bien maîtrisé, cela permet de faire rapidement du ménage avant de repartir avec un Crispin désespérément inoffensif.
Régulièrement vous aurez un boss ou un sous-boss incarné par une plante carnivore géante ou un gorille pas vraiment apprivoisé, voir une espèce de dragon à 2 têtes qui rappelle fortement un célèbre ennemi osseux de la série Castlevania.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

Tuer un adversaire libèrera plusieurs bonus sous forme de billes, la plupart donne des points, d’autres marquées d’un « P » servent à augmenter la puissance de l’épée magique autant en nombre d’épées lancées qu’en portée de tir. A la fin de chaque phase, le décompte des points obtenus vous permet de gagner de l’énergie et des vies supplémentaires.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Un saut de Goliath et ils tombent tous comme des mouches.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Sympa la plante...

Les ennemis ont changé : indigènes armés de boomerang, chauve-souris, piranhas, crânes roulant sur le sol ( !). Les graphismes sont toujours excellents, très colorés et sont 100% spécifiques à cette 2nd partie (le graphiste n’est pas le même pour information). L’animation est excellente, je dirai même qu’elle est encore meilleure que celle de la 1ère partie. Que ce soit celle des monstres (les attaques du gorille sont excellentes, et voir les indigènes tomber dans le vide suite à un saut de Goliath me met encore en émoi près d’un ¼ de siècle après la sortie du jeu) ou celles des 3 héros, les sprites sont effet plus petits mais mieux animés.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
De liane en liane en évitant les piranhas.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

On va attaquer les 2 points qui fachent. Chose malheureusement trop fréquente dans les développements espagnols: la qualité moyenne du son. Capitan Trueno dispose de bruitages dans les 2 parties, mais n'a aucune musique, aussi bien pendant la partie que sur le menu de démarrage. C'est pourquoi histoire de parachever l'ambiance je vous recommande en fond sonore les groupes de Métal espagnol Mägo De Oz ou Tierra Santa.
Enfin le gros défaut du jeu c’est sa gestion des 3 personnages. Goliath est quasi-inutile et son immobilité est incompréhensible, Crispin n’est pas capable de porter la moindre petite attaque… Les concepteurs ont juste voulu assurer le minimum vital en fan service là où la possibilité de parcourir l’aventure avec 3 personnages ayant chacun leurs forces et leurs faiblesses auraient sublimé l’intérêt du jeu.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Crâne qui roule n'amasse pas mousse...

Un rescapé

Dinamic était (mal) distribué en France par Ubi Soft depuis 1989 et la présence, même ultra limitée, de Capitan Trueno à l'époque dans nos rayons tient du miracle. Le jeu est sorti fin 1989 en Espagne, mais arrive en France au printemps 1990. Une fois n'est pas coutume, l'édition française consiste en une édition espagnole avec une nouvelle notice traduite et un sticker explicatif collé au dos de la magnifique boîte cartonnée.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Quel est le plus poilu des 2 ?

Arrivé chez nous en même temps que la bombe atomique A.M.C, il aura reçu un accueil allant du très bon à l'excellent dans les quelques magazines qui ont daigné le tester (Amstrad 100%, Amstar&CPC),
Un très bon jeu, simple et agréable à jouer. Et c’est même exceptionnel pour un jeu espagnol, sa difficulté est des plus abordables. Est-ce parce que nous avons affaire cette fois à une adaptation de licence ?
Pas aussi culte qu’un A.M.C mais néanmoins excellent, Capitan Trueno est clairement le digne représentant d'un certain savoir-faire espagnol sur micros 8 bits.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Encore un dernier gros singe pour la route.

[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
Cours Captain, cours.

Trivias à 2 balles

-Le jeu est sorti sur CPC, Spectrum et MSX. Soit les plates-formes micro les plus rentables à l'époque en Espagne. Il faut d’ailleurs savoir qu’encore plus rapidement qu’ailleurs, les éditeurs espagnols n’ont pas survécu à la fin des micros 8 bits. L'existence de la version PC (CGA 4 couleurs) est d'autant plus surprenante qu'à cette époque une version PC n'était rien généralement rien d'autre qu'un portage ST/Amiga et que ces dernières versions n'existent pas.
-Ubi Soft aimait bien sortir des compilations à rallonge sur CPC (jusqu'à 50 jeux) contenant régulièrement 1 ou plusieurs titres Dinamic. Si After The War, Satan ou A.M.C y auront eu droit, El Capitan Trueno verra son aventure outre-Pyrénées limitée à sa trop discrète 1ère distribution, rendant le titre méconnu en dehors de ceux qui s'échangeaient des copies dans la cour de récréation.
- Dinamic offre en poster dans le packaging le superbe artwork du jeu.
-Le film El Capitan Trueno est sorti en Espagne en 2011. En France, il est arrivé directement sur le marché DVD/Bluray en octobre 2012.


Dernière édition par kawickboy le Lun 21 Jan 2013 - 22:37, édité 1 fois
avatar
kawickboy

Messages : 5935
Points : 7906
Date d'inscription : 19/09/2012
Age : 39

Revenir en haut Aller en bas

Re: [AMSTRAD CPC] El Capitan Trueno

Message par jegougou le Lun 21 Jan 2013 - 22:29

super merci KAwick Very Happy

_________________
[Vous devez être inscrit et connecté pour voir cette image]
avatar
jegougou

Messages : 1595
Points : 3389
Date d'inscription : 12/10/2012
Age : 37
Localisation : Meaux

http://www.amigavibes.org

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum