RAZE'S HELL

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

RAZE'S HELL

Message par devilcastor le Dim 21 Déc 2014 - 0:02



Testé sur : Xbox ( EXCLUSIVITE )
Date de sortie : 17 Février 2006
Développeur : Majesco
Type : Action / Aventure


Cela fait des siècles que les Kewletts, adorables petites créatures, vivent en harmonie dans le fantastique pays de Kewtopia. Jamais ils ne se sont mêlés aux autres créatures peuplant le monde, protégeant ainsi leur richesse. Rien ne les poussaient à se tourner vers le monde extérieur, tant leur pays est un havre de paix.
Mais voila, la merveilleuse princesse a finalement décidé de s'ouvrir au monde et de faire partager les richesses de son royaume aux autres, dans un élan de générosité. Mais il en est en fait tout autre, cette annonce n'est qu'un prétexte à un vaste projet de colonisation, qui se fera dans le sang et la douleur. Cette princesse se révèle être une véritable petite peste.


Le journal TV local, c'est quand même plus plaisant que Claire Chazal

Pour ne pas effrayer ses sujets, une propagande médiatique digne de l'ex-URSS est mise en place. Chaque nouveau raid aura pour prétexte des fouilles archéologiques ou des des recherches scientifiques. Mais un jour, menant une nouvelle attaque dans un village d'autochtones, il tombe sur vous, Raze. D'abord apeuré de voir votre village réduit en cendres, vous fuyez dans une grotte pour vous y réfugier.
Vous tombez alors nez à nez avec un ancien artefact qui vous transforme en un redoutable guerrier. Vous retournez dès lors au village où vous tuez un à un tout ces Kewletts afin de venger vos proches. La princesse désormais le sait, vous serez le leader de la résistance, et elle n'aura d'objectif que de celui de vous anéantir.


Raze vient de trouver l'artefact

Mais qu'a donc fait ce mystérieux artefact pour vous transformer ainsi en machine de guerre ? Premièrement, vous avez maintenant une carapace épaisse qui fera office d'armure. Elle lui donnera aussi la capacité de se boulifier pour se déplacer très rapidement sur le champ de bataille. L'extrémité de votre bras gauche se termine en une épée au tranchant acéré capable de découper les Kewletts comme du fromage à raclette. Votre bras droit, lui, permet d'utiliser des munitions trouvées dans la nature, appelées " pétards ". Mise en place dans le chargeur, ils se transformeront en projectiles meurtriers.
Il en existe de nombreuses sortes, symbolisés par différentes couleurs. Cela va des pétards bleus qui feront office de mitrailleuse, les pétards verts seront des munitions de sniper, ou encore les pétards rouges qui serviront de roquettes explosives. Il y en a 9 en tout. On peut en allouer 4 directement via le BDM, pour un accès plus simple que le menu roulant standard. Raze ne peut en revanche pas sauter ce qui est toujours un peu désagréable et signe de linéarité.


Certaines munitions font de gros dégâts !

En effet, le level design fait que l'on doit suivre le seul chemin possible, quand bien même il y a un embranchement, il se termine rapidement par un cul de sac où vous trouverez seulement quelques munitions. Heureusement, la grande variété des armes permet appréhender les niveaux selon sa propre façon de jouer, surtout que les commandes répondent plutôt bien. La visée est agréable au stick, et le gameplay assez nerveux.
Il est cependant un peu rébarbatif de devoir appuyer longuement sur le stick gauche pour ramasser les items, en plein milieu de l'action, ce n'est pas évident à faire sans se prendre du plomb dans le cul, un pick-up automatique aurait été bien plus pratique. D'ailleurs le jeu porte bien son nom, le niveau de difficulté est bien proche de celui de l'enfer.
Malgré sa carapace, Raze est très vulnérable aux tirs ennemis, surtout que ceux ci vous tireront dessus dès que vous serez dans leur axe de vision ( je parle bien d'axe et non de champ de vision, ça veut dire que même à 3kms ils vous shootent les doigts dans le zen ). C'est bien relou vu que vous par contre vous ne les voyez pas à cause d'un léger brouillard dû à la profondeur de champ limitée.


Manquait plus que des djihadistes en peluche !

Les ennemis sont coriaces, ont une IA redoutable, vous contourneront si vous êtes planqué, et surtout, il y en a partout !!! Une vraie orgie d'ennemis, au sol, dans les airs, d'autres qui se téléportent à 2m de vous, ahhhhhhhhhhhhhhhh. Ce qui mène à l'un des points noirs du jeu, le manque de munitions ! Il faudra bien les gérer sous peine de recommencer tout depuis le début ! Si vous êtes à sec il sera quasi impossible de vous en sortir à mains nues, l'attaque au corps à corps est trop lente et vous expose trop aux tirs. Sans compter les soldats d'élite qui auront besoin de plusieurs attaques pour crever. Donc un conseil, ne gaspillez jamais vos munitions.
Cette difficulté a tout de même un bénéfice, la durée de vie s'en trouve largement augmentée. Certaines missions pourront vous prendre de nombreuses heures si vous les recommencer. Au final le jeu peut se boucler en une bonne quinzaine d'heures en s'en sortant bien ( et en mode normal ). Si l'on ajoute le mode multi ( Deathmatch, Capture le drapeau, Roi de la colline ) en Live et en local, on a de quoi s'amuser.


Ça vous le verrez très souvent ....

Niveau réalisation, même si le jeu a de bonnes idées, on ne peut pas dire que c'est une réussite. L'animation du héros est une catastrophe, raide comme un bambou et saccadée. Les Kewletts sont mieux animés au final ! Les décors sont vides, polygonés, mal texturés. Un léger blur enrobe chaque élément, certes ça peut donner de jolies lumières, mais ça sert surtout à cacher un peu la misère.
A cela il faut ajouter un framerate assez bas accompagné d'un aliasing de rigueur, mais c 'est surtout le tearing qui est désagréable, à chaque mouvement latéral de caméra, il y aura une foutu saccade. Le design général du jeu sauve un peu la mise, avec des ennemis tout mignons que l'on adorera dégommer d'une balle en pleine tête avant de se nourrir de leurs entrailles. Quelques détails sont sympathiques, comme les affiches de propagande disséminées dans les niveaux, avec des slogans bien marrants. Les cinématiques, si elles ne brillent pas par leur perfection technique, sont rendues agréables dans leur approche visuelle et l'effort de mis en scène.
Au niveau sonore, le doublage VF est de qualité correct, mais hélas il n'a pas été effectué complètement. Lors des combats par exemple, les ennemis vous chambrent dans la langue de Shakespeare, alors que la narration est dans le même temps en français. Les musiques sont discrètes, à tel point que je ne m'en souviens déjà plus. Les bruitages sont en revanche réussis, notamment les décharges lorsque l'on utilise certaines munitions.


Une belle lueur bleue mais le reste est vide

Si l'emballage n'est pas aussi maitrisé qu'escompté, le scénario lui est tout de même inspiré. Pour une fois il faut aller défoncer cette pétasse de princesse au lieu d'aller lui sauver les miches. L'humour est omniprésent, tout comme la satire des "démocraties" dans lesquelles nous vivons. Il y aura quelques rebondissements dans l'aventure qui permettront de relancer l’intérêt, qui peut paraître un peu fouillis ou camouflé par le génocide exubérant dont vous serez l'origine.
Les cinématiques permettent de s’immerger tout de suite dans l'histoire et constitue un bon liant entre chaque mission.


Je veux la même affiche dans mes toilettes !

Pour conclure, cette exclusivité Xbox est dotée de quelques bons atouts pour figurer dans votre ludothèque, certes il est bâclé techniquement, mais le jeu reste plaisant et drôle. De plus sa difficulté hors-norme lors de certains passages ( niveau final simplement aliénant ) offre un vrai challenge qui se fait rare dans ce type de jeu.
Il souffre cependant de la comparaison avec Oddworld : La Fureur de l'Etranger, sorti un an avant, et qui le surclasse largement dans tous les domaines.

Réalisation : 6/10
Graphismes très moyens malgré un design attachant, lacunes techniques, bande son correcte.
Jouabilité : 6/10
Pas de pick-up auto, mais grande variété de munitions, assez précis.
Durée de Vie : 3,5/5
Difficulté très élevée, gros challenge sur certains passages, mode multi.
Scénario : 3,5/5
Très drôle et satyrique.

Total : 19/30

Verdict du Castor : Plus plaisant qu'il n'y parait !
avatar
devilcastor

Messages : 2996
Points : 5059
Date d'inscription : 28/09/2012
Age : 34
Localisation : La Rochelle

Revenir en haut Aller en bas

Re: RAZE'S HELL

Message par Kaneda Ayoshi le Dim 21 Déc 2014 - 0:15

je ne l'ai jamais croisé celui-ci, il ne doit pas être courant non plus.

En revanche, la difficulté semble mal dosée ce qui risque de me repousser, c'est en général un défaut qui m'agace bien.

MAJESCO ça me parle, mais impossible de remettre le nom du jeu qui m'évoque un souvenir à cette heure là.
avatar
Kaneda Ayoshi
Admin

Messages : 22813
Points : 26408
Date d'inscription : 19/09/2012
Age : 40

http://undercontrol.forumactif.fr

Revenir en haut Aller en bas

Re: RAZE'S HELL

Message par devilcastor le Dim 21 Déc 2014 - 14:08

Tu peux toujours mettre en mode facile mais tu perds un peu de challenge.
C'est quand même moins dur à finir qu'un R-Type, mais c 'est vrai qu'à nos ages on fait les difficiles
avatar
devilcastor

Messages : 2996
Points : 5059
Date d'inscription : 28/09/2012
Age : 34
Localisation : La Rochelle

Revenir en haut Aller en bas

Re: RAZE'S HELL

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum